Excédé, un propriétaire déverse les détritus de son ancien locataire devant sa nouvelle maison

Excédé de l’état dans lequel il récupéré son bien immobilier, un propriétaire décide de pratiquer la méthode du retour à l’envoyeur, et déverse les détritus de son ancien locataire devant leur nouveau logement. Le tout, relayé sur Facebook, ne manque pas de faire le buzz.

Il n’a pas peur d’afficher les gens. Et d’employer les grands moyens. Sur les réseaux sociaux, c’est payant : Son agissement est est en train de faire le buzz sur la toile. Thomas Ravaux, propriétaire d’un logement dans l’Aisne, a visiblement récupéré son appartement dans un piéteux état.

Le 1er juin, le propriétaire poste des photos sur Facebook ou il montre une accumulation de meubles cassés, de déchets, de pièces envahies de cartons, de serviettes sales, de nourriture qui traîne au sol…

Excédé, il prend une dizaine de photos et les poste sur son compte ; avec un commentaire véhément :

. « Voilà comment je récupère un logement après 14 mois d’impayés. Merci aux locataires de l’appartement ! Vivre avec trois enfants comme ça chapeau ! Honte à vous ! »

Le post remporte son petit succès, avec pas moins de 3.000 partages, et 1.500 commentaires affligés. « Comment peut-on vivre dans un bordel pareil ? », « c’est un vrai dépotoir, quelle honte », et des conseils : « Faites appel à une entreprise de nettoyage à leurs frais ! », ou d’autres, attristés : « C’est à cause de ce genre de personnages que les propriétaires sont de plus en plus réticents à la location et demandent de multiples garanties. »

Est-ce le succès de la publication qui a donné envie à Thomas Ravaux d’aller plus loin ?

Le 5 juin dernier, le propriétaire poste une nouvelle vidéo, dans laquelle il montre la méthode qu’il a finalement employée : celle du retour à l’envoyeur.

Thomas Ravaux, avec l’aide d’amis, a chargé toutes les affaires, et les a déversé devant le nouvel appartement de ses anciens locataires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *