Il met son bébé en danger en participant  à un lâcher de taureaux dans les rues.

Un portugais met son bébé en danger face à un taureau

Les images ont été filmées lors de festivités annuelles organisées dans le petit village de Casa da Ribeira, dans la commune de Santa Cruz, sur l’île de Terceira, dans les Açores. Certains touristes et témoins de la scène étaient complètement choqués. Un papa a décidé de narguer le taureau lâché dans les rues. Il tient une muleta rose qu’il agite devant l’animal. Qu’il mette sa vie en danger et celle de l’animal est déjà un problème. Mais ce qui est totalement inadmissible, c’est qu’il mette la vie de son bébé en danger.

Les spectateurs assommés regardent avec incrédulité alors que le père agite une cape devant l’animal d’une main et tient son enfant avec l’autre.

L’incident choquant s’est produit sur l’île de Terceira, une partie des Açores du Portugal.

Impuissant, le petit garçon est jeté d’un côté à l’autre alors que son père matador tente désespérément d’esquiver l’animal enragé.

Devant la mise d’un bébé en danger l’association Basta intervient

L’association Basta, qui milite contre ce genre de manifestations de taureaux a porté plainte auprès de la Commission nationale portugaise de la protection de l’enfance. « Cette situation d’irresponsabilité totale est une violation évidente de la loi qui protège les enfants au Portugal, ainsi que la Convention des Nations Unies des droits de l’enfant », a déclaré l’association.

Le porte paroles de l’association a ajouté « Les autorités des Açores devraient enquêter sur cette affaire et identifier la personne qui apparaît dans la vidéo. »

Les images ont émergé alors que les législateurs portugais votaient contre un projet de loi interdisant les corridas.

Il ne s’agit pas d’un incident isolé ! Le toréro espagnol Francisco Rivera Ordóñez affirme que toréer avec un bébé dans les bras est une tradition ancestrale.

#compañerismo uno de los valores de esta Profesión ….

Une publication partagée par lourdes montes (@lmontesoficial) le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *