Le pêcheur trouve un bébé vivant qui flotte dans l’océan et lui sauve la vie

C’est un véritable miracle qui s’est déroulé le 26 octobre dernier. Alors que ses parents dormaient dans leur tente, un enfant d’un an et demi s’est échappé et a determiné dans l’océan. Il dérivait, perdu dans l’eau, jusqu’à ce qu’un pêcheur à la ligne lui sauve la vie.

Les faits se sont déroulés sur la plage de Matata en Nouvelle-Zélande comme l’indique le NZHerald . Le petit Malachi Reeve, un an et demi, avait profité du fait que ses parents étaient endormis pour aller balader tout seul. Alors qu’il barbottait dans l’eau, il s’est fait emporté par les courants et a commencé à dériver.

Plus loin, Gus Hutt était en train de pêcher à la ligne comme à son habitude. C’est alors qu’il a vu quelque chose dans l’eau.

« J’ai cru que c’était juste une poupée » explique-t-il au Whakatane Beacon. « Alors j’ai tendu la main, je l’ai saisi par le bras et même là, je croyais encore que c’était juste une poupée […] Son visage avait l’air d’être en porcelaine, avec ses cheveux courts aplatis sur le visage, mais il a lâché un petit cri et je me suis dit ‘Oh mon Dieu, c’est un bébé et il est en vie’ ».

« Il flottait à un bon rythme dans le courant. Si je n’avais pas été là ou si j’avais été là une minute plus tard, je ne l’aurais pas vu […] Il a eu beaucoup de chance mais il n’était pas destiné à partir. Ce n’était pas son heure ».

Ses parents ont été alertés et se sont précipités. Sa maman, Jessica Whyte, était dans tous ses états mais tellement soulagée de retrouver son fils qui était « violet, froid et avait l’air plus petit que d’habitude ».

Un véritable miracle car ce type d’histoires se terminent généralement dramatiquement. Espérons que ce petit garçon un peu trop aventurier aura appris à se méfier de l’eau.

Rappelons qu’il ne faut jamais laisser les enfants jouer sans surveillance près d’un point d’eau. Un accident peut arriver très très vite, bien plus qu’on ne le croit. Découvrez l’histoire de ce sauvetage miraculeux ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *