L’heureux gagnant des 121 millions d’euros au Loto déclare 4 ans après que sa vie est devenue un enfer

Il y a 4 ans, Neil Trotter a gagné la ‘modique’ somme de 121 millions d’euros, au Loto.  D’origine anglaise, cet homme de 41 ans était aux anges. Il s’agissait de l’un des plus grands gagnants de l’histoire du loto au Royaume-Uni et il avait de beaux projets à réaliser.

À l’époque il était heureux et n’hésitait pas à le crier haut et fort comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous :

 

 

 

Depuis cette date, les choses ont énormément changé. En quatre ans, le nombre de demandes d’amis a explosé, des gens qui lui disaient qu’il leur devait de l’argent et est accusé par de nombreuses mères célibataires d’être le père de leur bébé.

Parmi elles une maman de 39 ans, Dawn Scully affirme que le gagnant est le père de son fils Liam, 18 ans comme l’indique The Mirror . Elle va jusqu’à lui réclamer une pension alimentaire pour toutes les années durant lesquelles il ne se serait pas occupé de son fils. Mais a également accepté de retirer sa demande en échange de 5 millions de livres via des messages Facebook.

Le fils de son côté affirme ne pas vouloir de l’argent :

« Je ne veux pas de ses millions. Mais s’il décide de m’en donner une partie, je ne vais pas me plaindre […] Je veux juste qu’il prenne ses responsabilités et reconnaisse que je suis son fils ».

Neil Trotter a expliqué au Mirror :

« Gagner est la pire des choses qui me soit arrivée […] On entend très peu de chouettes histoires concernant les gagnants du Lotto, et c’est pour cela que plus personne ne veut donner son identité lorsque c’est le cas ».

« Plein de gens sont revenus vers moi en disant que je leur devais de l’argent alors que je ne devais rien à personne ».

« Je ne sais pas combien de personnes m’ont contactées via Facebook. J’ai probablement quatre millions d’enfants dans ce pays. Tout le monde veut mon argent ».

Gagner au loto fait forcément des envieux ! Neil a d’ores et déjà indiqué qu’il ne souhaitait pas se prêter à un test ADN et qu’il ne connaissait pas cette femme ni son fils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *