France : six infirmiers passés à tabac appelé «péage à coups» par un groupe d’individus encapuchonnés

C’est la troisième agression du genre en moins d’un mois à Poitiers et elle a eu lieu le 15 janvier. Appelé « péage à coups », six jeunes infirmiers qui avaient fêté l’anniversaire d’un ami dans une boîte de nuit en ont été victimes, laissant l’un d’eux dans un état critique.

Le 15 janvier, un groupe de personnes encapuchonnés barre la route à un jeune infirmier et cinq de ses camarades pour les passer ensuite à tabac d’une manière très violente. L’agression s’est produite à la sortie de la discothèque la Goule, à Poitiers (Vienne).

« Si vous voulez passer, il va falloir prendre des coups. »

Composé d’une dizaine d’individus à capuche, vers 4 h 30 du matin, les agresseurs ont roué de coups le groupe d’amis infirmiers dans un déchaînement de violences inexplicable. Arrêtés par des agents de sécurité de la boite, qui ont gazé tout le monde, l’agression ne s’est pas arrêtée là.

Après la dispersion des deux groupes par les agents de sécurité, un peu plus loin, l’un des infirmiers isolé a croisé à nouveau les agresseurs et a été pris à parti. « Ils m’ont pris sur le côté, et le coup m’a vraiment séché sur place […] J’ai senti le craquement de mes os et après, à terre, on voit presque la fin arriver », a relaté Raphaël, gravement blessé après avoir été roué de coups au visage.

De nouvelles victimes du péage à coups à Poitiers ! https://t.co/kFelLTWIKq— juifsdumaroc (@juifsdumaroc) January 26, 2020

Bilan de cet attaque : une fracture du plancher de l’orbite et du maxillaire gauche et un œdème à l’œil gauche qui a menacé de lui faire perdre la vue.

Raphaël est encore choqué et a porté plainte, comme l’un de ses compagnons. Les récits des autres personnes agressées ont été recueillis par la police. Une enquête est en cours.

Récemment, les agressions se multiplient aux abords de la discothèque en question. Les policiers tentent de déterminer si un lien existe entre ces faits.

Poitiers. Six personnes victimes d’une violente agression dite du « péage à coups », une enquête ouverte #NouvelleAquitaine #Poitiers https://t.co/Xg141Dbs2o via @ouestfrance— Ludwig_van_M (@Ludwig_Van_M) January 27, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *