QUIZ : Les 20 spécimens des fêtes de bureau

La saison des fêtes de Noël d’entreprises bat son plein. Année après année, des spécimens tenaces refont surface encore et encore
Redécouvrez ici en 20 personnalités typiques et choissivez votre profil en utilisant le formulaire ci-joint.

e3f9f166-9a84-4e2f-92ff-cbf0e8862db0_ORIGINAL

L’ambitieuse
Si vous n’occupez aucune fonction stratégique dans votre boîte, il est peu probable que cette collègue s’approche de vous au cours de la soirée. Elle sera trop occupée à placer ses pions auprès des cadres influents.

Celui qui ne décroche jamais
Que ce soit pendant le tirage ou le discours du patron, il vous parlera de l’état de compte d’avril dernier qui ne balance pas ou des commandes à prévoir pour le réaménagement de l’entrepôt.

La boule de nerfs
Il s’agit de la personne en charge de l’organisation du party. Toujours stressée, elle va d’une personne à l’autre les incitant à participer davantage aux activités. Elle bosse sur ce grand soir depuis septembre en vous inondant de courriels. Fait-elle autre chose dans la compagnie?

2

Le DJ raté
Il passe la soirée à importuner le DJ pour demander SA toune. Aussitôt que celle-ci aura jouée, il sera sur un autre cas. S’il n’avait pas choisi d’être commis au ventes, il aurait pu être un DJ de renommée mondiale.

Le prédateur
Tout ce qui porte jupe au cours de la réception sera la cible de son radar. Nulle ne lui échappe: la stagiaire, la barmaid… la femme du parton.

Le fêtard en quête d’un after
Dès que la fête s’estompe un peu, ce noceur invétéré s’affaire à trouver un endroit qui sera ouvert plus tard. Il tentera de recruter la secrétaire, le commis-courrier ou le PDG, dans des clubs louches ouverts toute la nuit.

23

Le rapporteur
Ce type de collègue profite du party pour propager tous les potins de la compagnie avec minutie et précision. Après 3 minutes d’échange, vous apprendrez des histoires saugrenues sur tous vos collègues. Vous en apprendrez même sur vous.

C’est qui lui?
Le gars qui travaille dans un département où personne ne va jamais. Personne ne sait qui il est. Tout le monde croit qu’il est nouveau ou qu’il s’est trompé de party. Il passe la soirée à se nommer et à expliquer ce qu’il fait de ces journées.

Le patron qui veut avoir l’air cool
Il porte des jeans ou des espadrilles avec son veston pour se donner un air décontracté. Sa grande force réside dans le fait que tout le monde s’efforce de rire de ses gags ou d’apprécier sa façon de danser.

La saoule pleureuse
Dès qu’elle a quelques verres dans le gosier, cette collègue enchaîne la longue litanie de ses problèmes personnels ou professionnels. Relayez-vous entre collègues s’il le faut pour la consoler.

Votre nouveau meilleur ami
Même s’il ne vous jamais parlé plus que 15 secondes en temps normal, il vous alignera des phrases telles que «ton rapport annuel c’est le meilleur que j’ai lu cette année» ou «comment ça se fait qu’on s’est pas connu avant?» Attention de ne pas vous engagez dans des projets en-dehors des heures de bureau.

8

Le comptable «wild»
Le reste de l’année vous vous moquez de ses manies de vieux garçon économe. Mais dès son entrée dans la salle, il se trémousse sur du LMFAO comme s’il participait aux Dieux de la danse! Il cale ses vodkas canneberge comme le ferait Éric Lapointe. Un phénomène.

Le représentant syndical
Il a fait imprimer les règlements du party dès le mois de septembre. Si vous avez droit à 3 consommations gratuites au bar, il va les revendiquer jusqu’au grief. Si les prix de présence ne sont pas remis dans des délais raisonnables, une ligne de piquetage est prévue.

La trop colleuse
Vous ne lui avez jamais parlé ailleurs qu’à la cafétéria mais elle s’improvise soudainement comme une grande confidente. Vous ne savez pas comment vous en débarrasser. Encore une fois, relayez-vous entre collègues.

66

Le compétitif
Si le comité organisateur propose des jeux, soyez sûrs que ce dernier spécimen voudra remporter tous les honneurs! Il est prêt à compromettre une potentielle promotion pour humilier son patron dans un concours de limbo.